News‎ > ‎

Jubilé du Père Trouiller


 

Dans l'église où fut baptisé Frère Luc, dimanche 16 juin 2013, une importante assemblée était réunie autour du Père Jean Trouiller pour fêter son jubilé (60 ans de sacerdoce). Assemblée qui invitait à la prière au cours d'une messe d'action de grâces, célébrée par le Père Julien Sciolla.

 


A la suite d'un apéritif offert par la Conférence de Saint Vincent de Paul dont il est aumônier, un repas partagé a eu lieu aux Maristes, cent personnes étaient là autour de quelques prêtres et  de sa famille.

 

L'après midi festif organisé par le clocher a permis de rappeler ou de mieux connaître la vie de Jean Trouiller

Appelé de bonne heure, il entre au séminaire de Crest puis au petit séminaire rue Faventines (où il fait la connaissance de Jean Sciolla) et termine au grand séminaire.

Le temps de l'armée arrive, Lyon, Strasbourg, la Normandie. L'opportunité de rempiler trois mois lui est proposé. Orphelin il n'a jamais eu à sa disposition d'argent et là il va gagner ces premiers gages qui lui permettront d'acheter une soutane, un bréviaire, une bible et quelques bouquins de théologie.Cette escapade peu apprécié par la hiérarchie diocésaine le forcera d'attendre pour le diaconat.

 

Il sera ordonné prêtre au changement d'évêque  en mars 1953. Surveillant à Valence où nous dit-il, il travaille 20 h sur 24, puis il enseigne sans formations préalable et parenthèse (allume le feu chaque matin avant la classe). Souvenir de classe hétéroclite à Saint Maurice où en classe de seconde se côtoie un élève de 12 ans et un de dix-neuf ans.

 


                                        Les Chabottes

A la demande de l'évêque il se retrouve à la paroisse de Sainte Marie à Bourg de Péage avec les pères Faure et Chamayou. Là il retrouve ses paroissiens mais aussi les jeunes de la colonie des Chabottes à Saint Agnan; Sa 2CV assure le ravitaillement. Qui n'a pas vu le Père Trouiller en vélo ou en 2 CV dans Romans ou Bourg de Péage, là il rencontre de nombreuses familles par le biais de la catéchèse, des préparations aux mariages, des funérailles.


Au cours de ces échanges il nous confié que cette journée de dimanche serait un de se meilleurs souvenirs de sa vie sacerdotale

 

Merci Père Trouiller pour :

ces 60 années à note service

cette belle jounée de souvenirs

Retour aux news

Comments