Le mercredi des Cendres, en ouvrant le Carême, nous donnait la clef pour ouvrir la porte de chacun de ces quarante jours : " Revenez à Moi de tout votre cœur"...C’est ce que nous avons commencé à vivre depuis dix jours. Nous venons au Seigneur avec nos blessures, notre péché. Les Sacrements du Pardon et de l’Eucharistie nous accueillent et nous nourrissent.

                                   Les lectures bibliques de ce jour nous présentent le Carême comme une ascension, une marche vers le Sommet. Depuis mon ordination ma devise est (Exode 34,2) où Dieu dit à Moïse : « Monte vers Moi sur la montagne… Sois prêt au matin, monte dès le matin… et attends-Moi, là au sommet de la Montagne »… Dans la symbolique biblique, la montagne est le lieu par excellence de la rencontre avec Dieu. Ce dimanche, les trois textes bibliques de la liturgie nous parlent de la Montagne. (Genèse 22,1…18)= Il s’agit de la montagne de Moriah, lieu du sacrifice d’Abraham. Avec l’Evangile, c’est le mont Tabor, où Jésus est transfiguré. (Romains 8,31-34)= Saint Paul nous renvoie à la montagne du Calvaire…

            Vivre une ascension, c’est d’abord prendre de la hauteur par rapport à ce que nous vivons. C’est cela le Carême ! Si tu restes dans ta petite forêt quotidienne, l’arbre qui est en face de toi te masque le chemin qu’il te reste à parcourir… (Siracide 43,1-2)= « Quelle splendeur que les hauteurs du pur firmament. Quel spectacle que le Ciel quand on voit sa Gloire. Le Soleil qui paraît proclame à son lever quelle chose admirable est l’œuvre du Très Haut »…

                                   Sur la Montagne les trois disciples sont témoins d’une chose qui les dépasse. Ils se réjouissent de voir le Christ, en Jésus et ils veulent s’installer dans ce bonheur en construisant trois tentes… Déjà un croyant de l’Ancien Testament (Psaume 27,4) avait vécu cette expérience :  « J’ai demandé une chose au Seigneur et j’y tiens : Habiter la Maison du Seigneur tous les jours de ma vie, pour contempler la beauté du Seigneur et prendre soin de son Temple… »

            Et nous, que se passe-t-il dans notre prière ? La vivons-nous comme le sommet d’une ascension, où nous accueillons la Lumière de Dieu ? Comme aux trois disciples, elle peut nous apporter la Paix, la Confiance, la Sérénité et le Calme, qui nous donneront force et courage pour redescendre dans la plaine. « Celui-ci est mon Fils bien aimé, écoutez-le »…

            Cette semaine, ménageons-nous des moments d’intimité avec le Christ, alors nos engagements pour le prochain et la justice s’en trouveront illuminés.

« Toi qui es Lumière, Toi qui es l’Amour,

Mets en nos ténèbres ton Esprit d’Amour ».