Dimanche 19 novembre 2017


                                           Homélie du Père Ph. Parent

                                        33e  dimanche du temps ordinaire - Matthieu (25,14-30)



« L’homme appela ses serviteurs »… Jésus parle de lui-même, note saint Matthieu. Et il appelle, il n’oblige pas, il appelle. Quelqu’un répondra-t-il à son appel ? Oui, il s’en trouve trois pour répondre, comme ils seront 12 à devenir apôtres et 72 à être envoyés comme disciples en avant de Lui. Pourquoi ont-ils répondu à son appel ? Par amour du Seigneur ? Par goût de l’aventure ? Ou pour ne pas perdre le statut de serviteur ?

               « Cet homme confie ses biens à ses serviteurs… » L’évangile nous parle de Talents ; mais  nous sommes piégés par notre langue française, dans la compréhension de cette parabole. Chez nous, quand on parle  de Talents, on parle de qualités humaines : il a un talent de bricolage, un talent pour la négociation, un talent pour transmettre l’enseignement, ou pour la cuisine… C’est super ! Mais Jésus nous parle d’autre chose. Dans la Bible, un  Talent c’est le salaire de 20 à 30 années de travail. Pour Jésus, c’est une manière de dire, que Dieu nous confie tous ses biens. Les 3 talents dont Jésus nous parle ne sont pas les qualités humaines et sociales, mais les biens de Dieu… 



Dimanche 12 novembre 2017


   Homélie du Père Ph. Parent

32e  dimanche du temps ordinaire - Matthieu (25,1-13)




Il y a dix jours, nous étions en fête : c’était Toussaint ! 

Les cimetières étaient rafraîchis et refleurissaient. Et le lendemain, l’Eglise nous invitait à faire mémoire de tous nos défunts… Mais comme chantait Léo Ferré : « Que sont mes amis devenus, que j’avais de si près tenus et tant aimés… L’Amour est mort ? L’Espérance des lendemains, ce sont mes pertes… »

                                   Jésus nous répond ! Il parle d’une noce, autre que celles que nous avons vécues jusqu’ici… La Bible est une grande histoire d’Amour : les noces de Dieu avec l’humanité. Dès le départ, Dieu a créé l’homme et la femme à sa ressemblance. Et lorsque les humains se sont détournés de Lui, Dieu n’a cessé de les inviter à renouveler son Alliance. Dieu nous aime comme un époux ! Mais il attend de chacun de nous une réponse libre. Chacun de nous sait qu’une fête ça se prépare. L’invité doit être prêt. Et là, Jésus note que deux attitudes humaines sont possibles : la vigilance ou l’insouciance… dont l’état de la lampe sera le signe… 




                                                       Mercredi 1er novembre 2017

                                                    Homélie du Père Ph. Parent

             

Matthieu 5,1-12.

 


                                   En ce jour de fête, l’Eglise reçoit le titre de Mère des Saints ! En tant que membres de son corps, l’Eglise les a accompagnés sous l’impulsion de l’Esprit Saint, par sa prière, sa méditation des Saintes Ecritures, ses Sacrements… L’Eglise est Mère des Saints, « de tous ceux qui ont été heureux de vivre proches de Dieu, dans sa lumière… »,comme disait le Pape Benoit 16 en 2006. Et aujourd’hui encore, l’Eglise n’a pour chacun d’entre nous, pas d’autre projet que la sainteté…

                                   « Si quelqu’un veut marcher avec Moi, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive… » a dit Jésus un jour. La Sainteté est à la portée de tous, c’est un don de Dieu, le seul Saint ; mais comme pour toute randonnée, cela exige des efforts : n’écoute pas tes pieds… ajuste ta respiration à ton effort physique… regarde vers le sommet… 









 Dimanche 29 octobre 2017


   Homélie du Père Ph. Parent

 30e dimanche du temps ordinaire - Matthieu (22,34-40)



 
Ce que l’on voyait dimanche dernier se répète aujourd’hui. 
Jésus est harcelé, on cherche à le piéger… 

Sur les 613 commandements de la Loi, impossibles à réaliser simultanément, quel est le plus grand, dont on ne doit pas faire l’économie ?
 Et Jésus, au-delà de la question morale, va expliquer ce qu’il vit et jusqu’où il nous invite à le suivre…

 Oui, pour nous aider sur notre route au quotidien, Dieu nous offre un GPS ! Le GPS conjugue à la fois la carte et la boussole… La carte, c’est la Bible. Et Jésus cite l’Ancien Testament : (Dt. 6,5) = « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur… » et (Lev. 19,18) = « Tu aimeras ton prochain comme toi-même… »