Dimanche 17 juin 2018
111e Dimanche du temps ordinaire B

Homélie du Père Ph. Parent
Marc (4, 26-34)

Avec ces deux paraboles, dans un premier temps Jésus dévoile ce qui advient depuis l’annonciation et l’incarnation.

 « Une personne a jeté le grain dans son champ », note saint Marc. « Et le Verbe s’est fait chair », dira saint Jean dans le prologue de son Évangile… 

Le Règne de Dieu est maintenant sur la terre ! C’est Marie qui l’accueille en premier et le Verbe va grandir dans le silence de Nazareth. Puis, pendant trois ans, Jésus, pauvre prédicateur, va semer la Parole sur quelques kilomètres carrés. Ensuite le Verbe va être enfouit au tombeau pour ressusciter et aujourd’hui, dans le monde entier, des femmes et des hommes en quête de sens viennent au Christ pour se nourrir de cette Parole…

 Oui,  « le Verbe s’est fait chair ». Semé en terre, « il était la plus petite des semences du monde », mais désormais « il dépasse toutes les plantes potagères », note saint Marc…





Dimanche 10 juin 2018
10e Dimanche du temps ordinaire B
Homélie du Père Ph. Parent
Marc 3, 20-35

Ce dimanche, après les fêtes pascales, Pentecôte et les deux fêtes qui ont suivi, nous reprenons le temps ordinaire, que nous suivrons jusqu’en novembre. Nous allons suivre Jésus pas à pas ; mais à la lumière de la Résurrection. Aujourd’hui,  c’est à l’occasion d’un accrochage avec sa famille, que Jésus dévoile son grand projet et la place de chaque être humain dans le Dessein de Dieu.

                                   Dans notre système de pensée, comme à l’époque de Jésus, la famille est composée par des personnes unies par le lien du sang. Si on élargit ce cercle, on ne  parle plus de famille ; mais de tribu !



Dimanche 22 avril 2018
Homélie du Père Ph. Parent
Jean (10,11-18)

                                   Le petit prince demande à l’aviateur : « Dessine-moi un mouton » ! Et dans ce passage d’Evangile, la communauté chrétienne demande à l’évangéliste saint Jean : Dessine-moi 

un Berger ! C’est plus difficile car si tu dessines un berger, tu dois en même temps dessiner beaucoup de moutons, sans lesquels le berger n’aurait pas de raison d’exister. Alors saint Jean va s’exécuter. Il rassemble les paroles du maître Jésus remisées dans sa mémoire et nous dessine le portrait du Berger et de ses brebis… Jésus avait utilisé cette image du Berger pour expliquer aux Juifs sa propre identité, sa relation avec l’humanité : « Je suis le vrai Berger, qui donne sa vie pour ses brebis… »

                                   Comme nous le proclamerons tout à l’heure, nous croyons en Dieu. Mais avec le temps qui passe, nous pensons que ce Dieu nous est devenu lointain… Il y a une différence entre la croyance et la Foi !







Dimanche 15 avril 2018

Homélie du Père PH Parent

Luc 24, 35-48



Nous sommes tellement habitués à dire que Jésus est Ressuscité, que c’est devenu banal pour nous.

                                                La transmission de relais

 












Or pour ceux qui nous entourent, la Résurrection échappe à  la raison humaine et au bon sens. Personne n’est jamais revenu de la mort ! Mais si nous sommes, à cette heure, réunis en Eglise, c’est parce que nous avons entendu le témoignage des disciples. La Foi vient de ce que l’on entend, écrit saint Paul. « Lui, le chef des vivants, vous l’avez tué, mais Dieu l’a ressuscité d’entre les morts, nous en sommes Témoins »,, dit saint Pierre.

                                   Avec l’Evangile de ce jour, c’est la place des Saintes Ecritures, qui est mise en avant.

 La Bible,  c’est l’étalon de la Parole de Dieu ! 



Dimanche 8 avril 2018
Homélie du Père PH Parent
la Miséricorde JEAN 20?19-31



En ce 2° dimanche de Pâques, nous fêtons la Miséricorde de Dieu. C’est le Pape Jean Paul ii, qui, le 30 avril 2000, a institué cette fête pour l’Eglise universelle, après la révélation du Christ lui-même apparaissant à sœur Faustine, religieuse polonaise…

  

          Le mot Miséricorde a peu à peu disparu de notre langage courant et nous en avons perdu le sens. A travers toute la Bible elle est d’abord une rencontre entre Dieu ou son  Fils et l’homme…





Dimanche 18 mars 2018
Homélie du Père PH Parent
5e dimanche de Carême

                                   Quelques Grecs abordent Philippe et lui dirent : Nous voudrions voir Jésus ! Qui parmi nous n’a pas ce désir de rencontrer Jésus ? C’est le travail de toute une vie chrétienne, car seul  Jésus  peut nous introduire dans l’intimité du Père.

            Et Jésus leur répond : « Si le grain de blé, qui tombe en terre, ne meurt pas, il reste seul. » Avec les meilleures intentions du monde, on peut se mettre à courir après une chimère. Vous voulez me rencontrer, dit Jésus ; mais savez-vous qui je suis ? C’est une illusion de croire que la Gloire de Jésus repose sur ses œuvres......




Dimanche 25 février 2018
Homélie du Père PH Parent
2e dimanche de Carême

                                   Le mercredi des Cendres, en ouvrant le Carême, nous donnait la clef pour ouvrir la porte de chacun de ces quarante jours : 

« Revenez à Moi de tout votre cœur »… C’est ce que nous avons commencé à vivre depuis dix jours. Nous venons au Seigneur avec nos blessures, notre péché. Les Sacrements du Pardon et de l’Eucharistie nous accueillent et nous nourrissent.

                                   Les lectures bibliques de ce jour nous présentent le Carême comme une ascension, une marche vers le Sommet. Depuis mon ordination ma devise est (Exode 34,2) où Dieu dit à Moïse : « Monte vers Moi sur la montagne… Sois prêt au matin, monte dès le matin… et attends-Moi, là au sommet de la Montagne »… Dans la symbolique biblique, la montagne est le lieu par excellence de la rencontre avec Dieu. Ce dimanche, les trois textes bibliques de la liturgie nous parlent de la Montagne. (Genèse 22,1…18)= Il s’agit de la montagne de Moriah, lieu du sacrifice d’Abraham. Avec l’Evangile, c’est le mont Tabor, où Jésus est transfiguré. (Romains 8,31-34)= Saint Paul nous renvoie à la montagne du Calvaire…

Voir l'intégralité de l'homélie