Le nouveau Notre Père
La Conférence des évêques de France (CEF) a annoncé l’entrée en vigueur de la nouvelle traduction du « Notre Père »,  le premier dimanche de l’Avent 2017 qui 
marque aussi la nouvelle année liturgique

Les catholiques ne diront bientôt plus « Ne nous soumets pas à la tentation »,
 mais 

Catholiques, luthériens et réformés (L'Église protestante unie de France) diront le même Notre Père.


Notre Père, qui es aux cieux,

que ton nom soit sanctifié,

que ton règne vienne,

que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.

Pardonne-nous nos offenses,

comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.

Et ne nous laisse pas entrer en tentation

mais délivre-nous du Mal.

Amen